Tout d’abord, il faut distinguer les troubles du sommeil de l’enfant (à partir de 3 ans), de ceux du nourrisson (moins de 3 ans). Selon l’âge, ces déséquilibres seront différents.

A partir de 3 ans, l’enfant a besoin d’au minimum 10 heures de sommeil. Un manque de sommeil, ou un sommeil non réparateur aura donc des conséquences au quotidien (manque d’attention, irritabilité…).

Chez l’enfant, les troubles du sommeil, qu’il s’agisse de difficultés d’endormissement ou de réveils nocturnes, ne sont pas rares, certains ayant plus de difficultés que d’autres à trouver leur rythme. Le plus souvent passagers, ils sont souvent liés à une inadéquation entre le rythme imposé par la vie moderne et les besoins de l’enfant. Ils peuvent également entraîner nervosité et agitation, qui nuisent à la détente et à la concentration.

Les divers troubles du sommeil chez l’enfant et leurs manifestations

L’enfance est une période essentielle (développement des fonctions cognitives, croissance…), qui réclame beaucoup d’énergie et qui impose à l’enfant un rythme parfois soutenu (rythme scolaire et extra-scolaire…). Ce rythme effréné peut donc engendrer des troubles divers :

  • Des difficultés d’endormissement : l’enfant ne veut pas aller au lit, réclame encore une histoire, se lève pour appeler ses parents pour un verre d’eau, un bisou, pleure… Tout est prétexte à retarder l’heure du coucher !
  • Des réveils nocturnes, des insomnies : même si l’enfant a réussi à s’endormir, il est possible que celui-ci se réveille dans la nuit. Lors des changements de cycles du sommeil, il se réveille, mais ne réussi pas à se rendormir tout seul. Il pleure, et a besoin d’être rassuré.
  • Des parasomnies : elles n’impactent généralement pas la qualité de vie de l’enfant (sauf si elles sont récurrentes), car il oublie généralement ce qu’il s’est passé pendant la nuit. Elles peuvent se manifester sous différentes formes :

Le somnambulisme : pendant un sommeil profond, l’enfant est partiellement réveillé, mais inconscient de ses actes, il peut marcher dans la maison, vouloir sortir…

Les terreurs nocturnes : elles apparaissent en début de nuit, en sommeil profond, et se manifestent par une agitation de l’enfant, des sueurs, parfois des cris ou des pleurs.

Les cauchemars : rêve effrayant, qui réveille l’enfant, paniqué.

La somniloquie : il s’agit ici de parler en dormant.

Le bruxisme : l’enfant fait grincer ses dents, en contractant sa mâchoire. Si ce trouble survient fréquemment, il sera nécessaire de consulter un dentiste, afin que ce frottement n’abîme pas les dents de l’enfant.

L’énurésie (ou pipi au lit) : l’énurésie sera considérée comme un trouble chez l’enfant, s’il mouille encore son lit plusieurs fois par semaine, alors qu’il n’est plus un « bébé ».

  • Les troubles respiratoires : ces troubles se caractérisent par une apnée du sommeil (on n’entend plus le bruit de la respiration, difficultés de respiration), ou bien des ronflements.
  • Les troubles du mouvement : également appelé dyskinésie ou « syndrome des jambes sans repos », ces troubles se manifestent par un mouvement permanent des jambes (ou d’autres membres parfois) pendant le sommeil.
  • Une hypersomnie : ce trouble est rare chez l’enfant. Il se manifeste par une somnolence excessive, et un sommeil soudain. On parle alors de narcolepsie.

Les causes des troubles du sommeil chez l’enfant

  • Le rythme de vie de l’enfant : une inadéquation entre les besoins de l’enfant, et le rythme imposé par les parents, l’école…
  • Une irrégularité des horaires et des conditions d’endormissement : des couchés plus tardifs en vacances, une routine d’endormissement (lire une histoire avant de dormir, habituer l’enfant à s’endormir dans son lit) qui n’est pas mise en place… Les moments passés devant les écrans avant de se coucher vont également agiter l’enfant et risquent de perturber son sommeil. Il en est de même pour les lumières dans la chambre de l’enfant.
  • Un environnement source d’anxiété : l’ambiance familiale déteint fortement sur l’enfant. Des problèmes parentaux, des difficultés à l’école… Un ensemble de facteurs qui risquent d’affecter l’enfant et son sommeil.
  • Une pathologie passagère : des troubles digestifs, un rhume, une angine, une otite... Des infections douloureuses qui risquent de perturber le sommeil de l’enfant de manière ponctuelle.
  • Le rythme décalé de l’adolescence :  l’adolescence représente une période de croissance intense, qui nécessite plus de sommeil. Cependant, bien souvent, les adolescents dorment moins, veulent se coucher tard et se lèvent tard …

Les risques de ces déséquilibres

Ces troubles du sommeil risquent d’affecter la vie de l’enfant dans la journée, mais aussi celle de son entourage. Les conséquences liées aux perturbations du sommeil sont nombreuses :

  • Un risque d’irritabilité de l’enfant, une hyperactivité…
  • Un manque d’attention et de mémorisation qui peuvent, sur le long terme, entraîner des difficultés scolaires
  • Des symptômes de somnolence pendant la journée
  • Un risque de surpoids

Les solutions permettant de réduire les troubles du sommeil

  • Développez un « rituel de coucher », qui favorise l’endormissement de l’enfant : une histoire, un câlin…
  • Instaurez des horaires de coucher et de lever réguliers
  • Favorisez un environnement familial sain, non conflictuel et propice à la détente
  • Ecoutez les besoins de votre enfant et ne lui imposez pas un rythme de vie trop chargé : activités extra-scolaires…

Des compléments alimentaires 100% d’origine naturelle pour faciliter l’endormissement

La gamme PEDIAKID® offre une aide naturelle et adaptée aux besoins des enfants. Ses produits apportent à l’enfant les meilleures sources concentrées de nutriments et d’actifs, afin de réduire l’agitation et faciliter le sommeil par le biais d’une action douce :

  • PEDIAKID® Nervosité (dès lors que l’alimentation est diversifiée) : association de principes actifs naturels efficaces (Passiflore, Houblon, Mélisse, fleurs d’Oranger), qui permettent de réduire l’agitation et les petits déséquilibres émotionnels des enfants.
  • PEDIAKID® Sommeil (dès lors que l’alimentation est diversifiée) : sa formule, composée de principes actifs naturels, procure une action douce et apaisante, idéale pour favoriser l’endormissement (Mélisse), et retrouver un sommeil de qualité (Lavande, fleurs d’Oranger, Camomille, Marjolaine et Aubépine).
Sources :
Fondation Sommeil
Ameli
Pourquoi Docteur