La fatigue chez l’enfant est un symptôme fréquent. En pleine croissance, son énergie est fortement sollicitée. Il est parfois difficile de détecter une fatigue « normale », d’un réel manque de tonus.

Les causes de la fatigue chez l’enfant

La croissance réclame énormément d’énergie : ce processus complexe est au cœur du développement de l’ensemble de l’organisme. En perpétuelle évolution jusqu’à l’adolescence, l’enfant est donc fortement exposé à un affaiblissement.

Les sources de fatigue sont souvent multifactorielles :

  • Le rythme scolaire et extra-scolaire : en période scolaire, l’activité intellectuelle est intense et le besoin de concentration de l’enfant accru. La pratique d’activités extra-scolaires (sport, théâtre…) peut fatiguer d’autant plus l’enfant. Le cerveau et ses fonctions cognitives son fortement sollicités (mémoire, concentration, attention…).
  • Le mode de vie et les changements de saison : l’heure de coucher, le temps passé sur les écrans, , peuvent engendrer un manque de sommeil. Selon les périodes de l’année (hiver, changements de saisons), l’organisme est d’autant plus sujet à la fatigue et aux maladies.
  • L’alimentation : les besoins nutritionnels des enfants sont accrus et au cœur de leur équilibre général. Vitamines, minéraux, acides gras essentiels… sont indispensables pour un bon fonctionnement de l’organisme (métabolisme énergétique et des nutriments, système nerveux et immunitaire…). L’alimentation doit donc être variée, riche en fibres, fruits et légumes… Si elle est déséquilibrée, cela pourra générer de la fatigue, tant sur le plan physique, que moral.  
  • Le stress et l’anxiété : la vie d’écolier est parfois source de stress : résultats scolaires, emploi du temps chargé, devoirs… Le comportement des parents y joue souvent beaucoup, selon s’ils montrent une obsession pour les résultats scolaires, un désintéressement, une sévérité, des punitions…
  • Le manque de sommeil : pendant les vacances, les enfants peuvent se coucher plus tard, et ainsi accumuler du sommeil en retard. Selon s’ils sont excités, anxieux ou stressés, le sommeil peut être non réparateur, engendrant donc un état de fatigue.

Les signes de fatigue

Les manifestations d’un manque de sommeil peuvent être différentes selon les enfants, et selon leur niveau de fatigue. Des symptômes « classiques » et avant-coureurs permettent cependant de détecter une fatigue anormale :

  • Perte d’appétit souvent associée à une perte de poids
  • Irritabilité, désintéressement, parfois isolement
  • Difficultés d’endormissement, réveils nocturnes
  • Maladies plus fréquentes (rhumes, otites) liées à la baisse des défenses immunitaires
  • Problèmes de concentration et de mémorisation

Quelles solutions pour diminuer la fatigue de l’enfant ?

  • Un sommeil régulier et de qualité : il est important d’instaurer des horaires de coucher et de lever réguliers, permettant à l’enfant de dormir suffisamment selon son âge (entre 14 et 17h pour les nourrissons entre 0 et 3 mois, entre 12 et 15h pour les bébés entre 4 et 11 mois, entre 11 et 14h pour les 1-2 ans, entre 10 et 13h pour les 3-5 ans, entre 9 et 11h pour les 6-13 ans, entre 8 et 10h pour les 8-10 ans, puis minimum 7 heures). Une sieste l’après-midi en complément peut également aider à mieux récupérer.
  • Un environnement sain : l’ambiance à la maison affecte fortement l’enfant, un environnement serein, sans trop de pression l’aidera à être détendu et reposé.
  • Une alimentation équilibrée : prendre le temps de manger et ce, à heures régulières, des plats équilibrés et variés, apporteront les vitamines et minéraux qui permettront d’éviter des carences à l’origine de grosse fatigue (notamment les carences en fer). Evitez au maximum le grignotage, qui perturbe son horloge biologique.
  • Faire le plein de vitamine D (les nombreux intérêts d’une supplémentation en vitamine D chez l’enfant sont à lire ici). Profitez des rayons de soleil, plus rares en hiver, pour aller balader en plein air et faire le plein d’énergie.
  • Des activités adaptées : trouver la ou les activités extra-scolaires qui correspondent à votre enfant. Activité sportive, musicale, artistique… cela lui permettra de se détendre. Attention cependant à ne pas le surcharger, ce qui aurait l’effet inverse.

Les compléments alimentaires naturels pour la vitalité et le tonus

La marque PEDIAKID® propose des réponses adaptées aux petits désordres de l’enfance. Les produits font appel aux meilleures associations d’actifs naturels, afin de réduire la fatigue chez l’enfant par le biais d’une action douce :

  • PEDIAKID® Gommes Multivitaminées (dès 3 ans) : ces gommes en forme d’oursons associent 14 vitamines et minéraux, et un extrait de 22 fruits et légumes pour contribuer à réduire la fatigue (vitamine C, B3, B5…), soutenir le fonctionnement du système immunitaire (vitamines C, zinc, sélénium), et des systèmes nerveux et psychologiques (vitamines B1, B2, B9, B12…).
  • PEDIAKID® Gommes Vitamine C (dès 3 ans) : à l’extrait de baies d’Acérola 100% d’origine naturelle à biodisponibilité optimale, ces gommes permettent de couvrir 100% des apports de référence en vitamine C et ainsi contribuer à la réduction de la fatigue et au soutien du métabolisme énergétique et des défenses naturelles de l’organisme.
  • PEDIAKID® 22 Vitamines et Oligo-éléments (dès lors que l’alimentation est diversifiée) : parfaitement adapté aux enfants et préadolescents, ce sirop associe des plantes, vitamines (Pro-A, E, C, D, B1, B12, B9…) et minéraux (cuivre, sélénium…) efficaces pur optimiser les apports en micronutriments essentiels, afin de participer au bon fonctionnement du système immunitaire, des fonctions psychiques, et à l’équilibre général.
  • PEDIAKID® Appétit-Tonus (dès lors que l’alimentation est diversifiée) : association d’actifs naturels pour stimuler l’appétit, aider à la prise de poids, réduire la fatigue (vitamines C et B12) et améliorer le tonus (curcuma, fenugrec). Sa formule douce et parfaitement assimilable est idéale pour retrouver naturellement et en toutes circonstances de la vitalité au quotidien.
  • PEDIAKID® Fer + Vitamines B (dès lors que l’alimentation est diversifiée) : permet d’optimiser les apports en fer pour lutter contre la fatigue. Sa formule parfaitement assimilable grâce au fer microencapsulé (5 fois plus biodisponible) permet d’optimiser les apports, sans goût ni odeurs désagréables, et sans perturbation du système digestif. La vitamine B12 qui y est associée contribue au métabolisme du fer pour une meilleure utilisation par l’organisme.
Sources :
Enfant
Santé Magazine
Doctissimo