L’aromathérapie est une science qui a fait ses preuves et qui passe par des produits 100 % naturels. Les huiles essentielles renforcent notre système immunitaire et nous aident à lutter contre les agressions extérieures. Très utiles tout au long de l’année, elles nous sont encore plus précieuses en hiver.

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

L’huile essentielle est la fraction odorante volatile extraite des végétaux. Il s’agit du concentré de la plante. L’huile essentielle est extraite de différentes parties de la plante : feuille, fleur, écorce, zeste, bois, graines, bulbe, fruit, etc.

L’huile essentielle utilise le principe actif de la plante. Chaque plante contient des substances actives : alcools, éthers, terpènes, acétates, cétones, phénols, etc. Utilisés en synergie, ces composés font profiter notre organisme de leurs vertus anti-infectieuses, antiseptiques et antivirales.

Les grands principes de l’aromathérapie

Outre la facilité de pénétration dans l’organisme et la rapidité d’action, les chercheurs ont établi que l’aromathérapie s’appuie sur trois grands principes, ce que l’on nomme la ternaire aromatique :

1 - L’activité biochimique

L’activité biochimique qui se rapproche le plus de la médecine traditionnelle. Elle repose sur l’interaction des molécules contenues dans les huiles essentielles avec les récepteurs biochimiques qui composent notre organisme et entraînent ainsi une action thérapeutique.

2 - L’activité énergétique

Les molécules qui composent les huiles essentielles peuvent échanger des électrons avec le milieu dans lequel elles se trouvent. Ce sont les réactions d’oxydo-réduction : les antioxydants limitent l’action des radicaux libres qui sont en partie responsables du vieillissement de nos cellules. Grâce aux propriétés antioxydantes des molécules aromatiques, nos cellules se dégradent moins rapidement.

3 - L’activité informationnelle

Le parfum des huiles essentielles est transmis au cerveau sous forme d’influx nerveux. Certains de ces arômes entraînent des réactions psychologiques, voire physiologiques importantes.

Les molécules très volatiles des huiles essentielles atteignent les zones olfactives du cerveau et créent des réactions en chaîne allant jusqu’à activer des fonctions biologiques. C’est à ce moment que se fait le rapport de l’action entre le physique et le psychique.

Les grandes propriétés des huiles essentielles

Les huiles essentielles ont une action puissante dans tous les domaines de la santé, mais on peut différencier deux types d’actions sur notre organisme : l’action directe et l’action indirecte.

Grâce à leurs propriétés antiseptiques, les huiles essentielles sont antibactériennes, antivirales et antiparasitaires. Leur pouvoir de désintoxication leur permet de nettoyer un organe malade qui est de fait un organe encrassé et affaibli. Elles ont donc une action directe sur :

  •   la stimulation de notre métabolisme ;
  •   le fonctionnement physiologique de certains de nos organes (pancréas, thyroïde…) ;
  •   la régulation hormonale ;
  •   nos organes émonctoires qui permettent l’élimination des déchets (rein, foie…) ;
  •   les micro-organismes qui véhiculent les maladies.

En intervenant grâce à leur activité énergétique sur la modification du « terrain », donc grâce à leur action globale, les huiles essentielles ont une action indirecte bénéfique qui n’existe pas dans la médecine allopathique.

Comment utiliser des huiles essentielles ?

Il existe une multitude d’huiles essentielles. Vous pouvez les utiliser individuellement ou en synergie, en suivant des recettes dédiées à chaque affection. Vous utilisez ces recettes de différentes façons : en diffusion, par application sur la peau en massage, et par voie orale.

À part avec un diffuseur dans lequel vous versez quelques gouttes dans de l’eau, les huiles ne se mélangeant pas dans l’eau, vous pouvez utiliser des huiles végétales : huile d’olive, de noix, noisette, etc.

Vous constaterez que les recettes ne préconisent que quelques gouttes. C’est dû au fait que les huiles essentielles sont extrêmement concentrées. C’est d’ailleurs aussi pour cela qu’elles sont souvent chères. Si vous trouvez des huiles essentielles particulièrement bon marché, vous devez bien en vérifier la composition, car il faut d’énormes quantités de plantes pour produire un flacon et le processus est long et coûteux. Une huile essentielle de mauvaise qualité n’a aucun effet sur votre santé. Notez que si un petit flacon est coûteux, il dure longtemps, à raison d’une à trois gouttes par recette.

Les huiles essentielles en diffusion

En utilisant les huiles essentielles en diffusion, vous profitez aussi du parfum dont elles embaument l’atmosphère de votre maison. Une demi-douzaine de gouttes suffit pour laisser diffuser pendant une heure.

Si vous ne possédez pas de diffuseur, vous pouvez en imbiber un mouchoir, mais la diffusion sera moins importante.

Les huiles essentielles en application sur la peau

Les huiles essentielles doivent être mélangées à une huile végétale pour être appliquées sur la peau. Seules, elles peuvent se montrer un peu trop agressives envers l’épiderme. N’appliquez jamais d’huile essentielle sur les muqueuses.

Les huiles essentielles par voie orale

Toutes les huiles essentielles ne sont pas appropriées pour un usage interne, donc vérifiez bien votre recette. Pour les ingérer, vous pouvez les mêler à un peu d’huile végétale, les appliquer sur un comprimé neutre ou sur un morceau de sucre.

 

Les huiles essentielles et le système immunitaire

Notre système immunitaire nous protège des agressions extérieures, c’est pourquoi vous devez tout mettre en œuvre pour qu’il soit le plus robuste possible. C’est là qu’interviennent les huiles essentielles. Elles vous aident à renforcer votre système immunitaire contre les affections qui rôdent.

Voici les 5 huiles essentielles les plus efficaces pour booster vos défenses immunitaires.

1 - Le ravintsara pour renforcer vos défenses naturelles

Le ravintsara contient des molécules immunostimulantes et anti-infectieuses de grande qualité. En période de grande fatigue, son huile essentielle permet de booster vos défenses immunitaires.

Le ravintsara contient un oxyde terpénique, le cinéole, qui stimule les cellules de votre système immunitaire. Il aide votre organisme à multiplier le nombre de ses anticorps pour décupler vos défenses naturelles.

L’huile essentielle de ravintsara contient aussi de l’alpha terpinéol aux vertus antivirales.

2 - Le tea tree pour la stimulation des globules blancs

L’huile essentielle de l’arbre à thé contient des éléments antibactériens qui aident votre organisme à évacuer les infections bactériennes. Elle est aussi hautement antivirale et vous protège des virus qui se transmettent dans votre entourage. Les globules blancs qui assurent la défense de votre organisme sont stimulés et les anticorps multipliés.

3 - L'huile essentielle de citron pour défendre le système digestif

Les agressions visent souvent le système digestif et le foie où s’accumulent des toxines et des polluants. L’huile essentielle de citron exerce une action purifiante. Elle contient du limonène qui est un monoterpène à l'activité détoxifiante. Celui-ci protège le foie et active son drainage pour éliminer au mieux tous les éléments néfastes et redonner un coup de fouet à l'organisme.

4 - Le thym à thymol pour son pouvoir anti-infectieux

L’huile essentielle de thym à thymol est riche en phénols, et notamment en thymol, comme son nom l’indique. Elle contient aussi du carvacrol. Ces deux éléments possèdent des pouvoirs anti-infectieux puissants qui viennent à bout des bactéries et des virus que votre organisme a du mal à combattre.

Par ailleurs, les terpènes de l’huile essentielle de thym à thymol exercent un effet tonique sur l’ensemble de l’organisme qui lui permet de retrouver des forces.

5 - Le thym à linalol pour lutter contre virus et bactéries

L’huile essentielle de thym à linalol contient divers alcools aux propriétés antibactériennes et antivirales. Elle vous permet d’éviter les infections hivernales, tout en vous redonnant de l’énergie.