Le Curcuma, ou Curcuma Longa, de son vrai nom, est une plante asiatique particulièrement présente en Inde. La réduction en poudre de ses rhizomes (racines souterraines), permet d’en extraire l’épice homonyme.

La médecine chinoise et la médecine indienne, (médecines les plus anciennes du monde), utilisaient déjà cette plante médicinale exceptionnelle il y a plus de 4000 ans. Ses multiples vertus ne seront démontrées que bien plus tard en Europe et dans le monde entier, avec, depuis quelques années, de nombreuses études scientifiques qui ne cessent de parler de ses bienfaits.

Les Bienfaits du Curcuma 

Le curcuma se présente soit sous la forme d’une épice en poudre jaune orangé, soit en « rhizome », c’est-à-dire la plante elle-même. La curcumine (de la famille des curcuminoïdes), est le principal pigment du curcuma (environ 65%, et jusqu’à 95% pour les rhizomes de qualité). C’est elle qui lui confère ses multiples propriétés dépuratives, antioxydantes, antiseptiques et anti-inflammatoires :

  •           Antioxydantes : Le curcuma fait partie des 5 plantes les plus antioxydantes du monde ! Cette épice vous protégera donc des effets négatifs des radicaux libres, et du stress oxydatif qui leur est associé (lorsque la production de radicaux libres par l’organisme est supérieure à la capacité d’auto-défense). Ces dommages répétés sont aujourd’hui mis en cause dans le vieillissement prématuré et le développement de certaines maladies telle que l’hypercholestérolémie ou l’Alzheimer.
  •           Anti-inflammatoires: Les propriétés anti-inflammatoires de la curcumine agissent pour protéger l’organisme et apaiser les désagréments de certaines maladies, par exemple les inflammations associées aux maladies du côlon. Le curcuma permet également de prévenir et de soulager les inflammations localisées au niveau des articulations telles que l’arthrose, l’arthrite ou encore les tendinites. Des études ont montré que les populations indiennes, qui consomment beaucoup de curcuma (jusqu’à 2g par jour), ont un organisme plus résistant.
  •           Inflammations articulaires et musculaires : arthrose, fractures, tendinites, sciatiques, rhumatismes… Le curcuma, grâce à son action anti-inflammatoire, aidera à soulager les douleurs articulaires et renforcera la régénération des tendons et ligaments endommagés. Il agit sur les douleurs inflammatoires et renforce ainsi l’action régénérante du corps, par exemple après une blessure sportive. De même, il accélère le temps de rémission après un choc violent au niveau des tendons, muscles ou des os.
  •           Dépuratives : Le curcuma aide à supprimer les toxines et à drainer l’organisme. Il a une action très efficace comme purificateur sanguin, ce qui lui permet de diminuer les excès, de réguler et de diminuer le taux de cholestérol et le diabète. En agissant comme un brûleur de graisses naturel, la curcumine a donc une place privilégiée dans les régimes sains. En purifiant l’organisme, l’épice accélère la circulation sanguine, et donc la reproduction cellulaire. La croissance de globules sains rouges et blancs contribue à favoriser la cicatrisation de zones sensibles telles que le foie, les intestins et l’estomac, améliorant ainsi la digestion et la flore intestinale.
  •           Troubles digestifs : Le curcuma purifie en profondeur les organes digestifs. Il protège ainsi le corps humain de pathologies telles que les ulcères, les acidités, les inflammations chroniques, les problèmes de digestion… Le curcuma protège votre santé digestive en aidant à réduire la sécrétion d’acide gastrique. Il contribue ainsi à protéger la muqueuse de l’intestin et donc à prévenir une hyperperméabilité intestinale.

Phénomène expliqué en détail dans notre article ici.

L’épice participe également à la digestion et à la détoxification de votre sphère digestive, qui est au cœur d’une bonne santé. Consultez l’importance d’une sphère digestive en bonne santé ici 

Le Curcuma contient également 2 nutriments très importants :

  •           Le fer : contenu dans chaque cellule du corps humain, le fer est essentiel pour transporter l’oxygène dans le sang et former les globules rouges. Ce minéral permet également de la fabrication de nouvelles cellules, d’hormones et de neurotransmetteurs. Afin de garantir une absorption optimale du fer d’origine végétale, il est intéressant de l’associer avec de la vitamine C contenue dans le citron, les kiwis, les brocolis, les choux de Bruxelles…
  •           Le manganèse : c’est un oligo-élément qui intervient dans la composition de plusieurs enzymes indispensables à de multiples réactions de l’organisme telles que la synthèse du collagène, les réactions allergiques, ou encore la protection des cellules contre le stress oxydatif.

Le Curcuma, un puissant anti-allergique ?

Le curcuma aide à maintenir l’efficacité du système immunitaire pour contribuer à la résistance de l’organisme aux allergènes.

Les données disponibles jusqu’à maintenant nous laissent penser que la curcumine atténuerait les symptômes de certaines malades immunitaires, parmi lesquelles on retrouve l’allergie.

Le curcuma agirait plus précisément en inhibant la réponse associée au développement de l’allergie et la production de mastocytes (cellules qui provoquent la libération des molécules à l’origine des réactions allergiques). Des chercheurs ont mis en évidence que, chez la souris allergique, l’ingestion de curcumine lors de l’administration d’un allergène entraînait une modulation de la réponse immunitaire au niveau de la muqueuse intestinale. Ce faisant, la dégranulation des mastocytes était évitée, tout comme la réaction localisée à l’intestin. La curcumine pourrait donc inhiber une réaction allergique, du moins, c’est ce que l’on observe chez la souris.

Le curcuma contient également de la quercétine, du zinc, des probiotiques et des acides gras oméga-3, qui participent à l’atténuation des réactions allergiques :

  •           La quercétine, qu’on trouve naturellement dans une grande variété d’aliments tels que les oignons rouges et jaunes, les pommes, des baies, le thé noir, les brocolis, certaines graines et des fruits oléagineux comme les noix. La quercétine est un puissant inhibiteur face aux démangeaisons, éternuements, ou enflures dans une réaction allergique.
  •           Le zinc est le minéral le plus important pour le système immunitaire. Un déficit, même léger, a un impact sur les mécanismes impliqués dans les allergies. Or, 50 à 79% de la population seraient dans cette situation. Le zinc renforce aussi les muqueuses respiratoires et est également un antioxydant limitant les réactions inflammatoires liées à l’allergie.
  •           Les probiotiques, qui permettent de renforcer le microbiote intestinal, de moduler l’immunité et de bloquer les réactions allergiques aux pollens. Ils sont efficaces en prévention mais permettent aussi une diminution de la sévérité des symptômes.
  •           Les acides gras oméga-3, leur déficit est impliqué dans le déclenchement des symptômes de l’allergie. L’inflammation est associée à tout état allergique, or les oméga-3 sont les précurseurs de molécules anti-inflammatoires.

Utilisation et conservation du curcuma

Le curcuma est depuis longtemps utilisé comme additif alimentaire, que ce soit en thérapie ou en prévention.

  •           En cuisine : il s’ajoute facilement dans de nombreux plats afin d’en rehausser le goût, de les colorer et de bénéficier de ses vertus sur la santé : riz, pommes de terre, lentilles légumes… Comme c’est le cas de plusieurs plats asiatiques traditionnels : Nasi Kuning, en Indonésie avec du lait de coco, du curcuma, du poulet ; Piccalilli en Inde avec des légumes et du curcuma.
  •           En jus ou smoothie : le curcuma peut se mélanger à du jus de citron, du gingembre et un peu de poivre noir, afin de bénéficier d’une boisson détoxifiante à boire le matin ; ou bien intégré dans vos smoothies de fruits et légumes pour en capitaliser les bienfaits.

La poudre se conserve à température ambiante, dans un endroit sec protégé de la lumière. Le rhizome quant à lui se conservera au frais, environ 2 semaines.

Associations du curcuma 

Bien que très puissante, la curcumine est difficile à digérer. Il est donc important de l’associer à de la piperine, pour garantir une digestibilité maximale.

Mais, qu’est-ce donc que la piperine ? La piperine correspond au principal pigment du poivre, tout comme la curcumine avec le curcuma. La consommation de poivre simultanément avec celle du curcuma permet également d’augmenter la biodisponibilité de la curcumine, afin de profiter au maximum de ses bienfaits.

Le curcuma peut aussi s’associer avec d’autres épices ou plantes, permettant de renforcer ses effets :

  • Gingembre et poivre noir : augmente le pouvoir d’absorption par l’intestin, agit en synergie avec le curcuma pour ses effets anti-inflammatoires et soulage les troubles digestifs. Lorsque vous associez le curcuma avec le gingembre et le poivre, gardez en tête les proportions suivantes : 9 cuillères à café de curcuma, 5 cuillères à café de gingembre, et une de poivre. L’association du curcuma, du gingembre, du citron et du poivre noir constitue une excellente boisson détox à boire à jeun le matin pour vous donner de l’énergie et vous aider à booster votre système immunitaire. Pour cela, il suffit de mélanger une demie cuillère à café de curcuma avec une demie cuillère à café de gingembre, et le jus de la moitié d’un citron. Vous pouvez également rajouter du miel pour adoucir le cocktail.
  • Cannelle (estomac), gingembre et fenugrec (pancréas), ail et fenugrec (poumon)
  • Harpagophytum, pour les douleurs articulaires et musculaires
  • Chardon marie et baie de goji pour le foie et les défenses immunitaires
  • Spiruline pour la détoxification
  • Ginseng, guarana, pour l’énergie et la vitalité
  • Aloe vera et ginkgo pour la peau (peaux sèches, eczéma…)

De manière générale, il est conseillé de consommer le curcuma avec des lipides car la curcumine est soluble et absorbable dans les graisses. Bien évidemment, choisissez des sources de graisses naturelles et poly-insaturées telles que les oméga-3 (saumon, avocat, oléagineux, huile de colza…) et les oméga-6 (huile d’olive, graines de sésame…).

Choisir un curcuma de qualité 

Soyez vigilants lorsque vous achetez votre curcuma, car il est souvent pauvre en curcumine, et a subi des processus d’irradiation lors de la fabrication (afin d’en augmenter sa durée de conservation). Cela a pour effet de diminuer ses vertus. Pour savoir si votre curcuma a été irradié, sentez-le ! Si son odeur est faible, il a subi ce processus de conservation.

Notre sélection

Curcuma Synergy+ de Nutriexpert, développé par les Laboratoires Ineldea, a été spécialement élaboré à partir d’extraits de curcuma (riche en curcumine), de graines de poivre, et de vitamines et minéraux. Il contribue à maintenir une bonne mobilité et à protéger les cellules du stress oxydatif.

  • L’association avec l’extrait de Poivre (titré en Pipérine) permet une meilleure assimilation du Curcuma.
  • Le Cuivre, le Manganèse, le Sélénium, et les Vitamines B2 et C contribuent à protéger les cellules contre le stress oxydatif.
  • Le Cuivre et le Manganèse contribuent notamment au maintien de l’ossature, des cartilages et des tendons.
  • La Vitamine C participe à la formation normale du collagène pour assurer le bon fonctionnement des os et des cartilages.
  • Renforce le système immunitaire et le système digestif
  • Ses gélules sont 100% végétales

 Sources :

Doctissimo
Passeport Santé
Wikipédia